Fourni par: Stad Gent/Visit Gent
Pro­me­nades au charme aty­pique

Pro­me­nades au charme aty­pique

Commencez votre séjour par le "kuip" ("cuvette" en néerlandais), le centre historique de Gand. Au cours de cette promenade d’environ deux heures, imprégnez-vous de l’atmosphère mystique, flânez jusqu’au Château des Comtes, sur le Graslei et le Korenlei, et admirez les trois célèbres tours de la ville. Découvrez l’architecture moderne de la Halle Municipale et le charme rustique du Patershol, un vieux quartier aux rues médiévales bordées de petits restaurants. Faites comme les gantois, profitez de la vie.
Plus d'informations
La Grande Bou­che­rie

La Grande Bou­che­rie

La Flandre orientale possède plus de 175 spécialités régionales. Et à Gand, elles sont toutes rassemblées sous un même toit! La Grande Boucherie abrite le Centre de promotion des produits du terroir de Flandre orientale. Vous y trouverez tous les produits du terroir, individuellement ou dans un panier que vous pouvez bien entendu composer vous-même. S’il vous tarde de goûter ces produits, réservez d’ores et déjà une table dans le restaurant de l’établissement et dégustez sur place les spécialités régionales. À l’origine, la Boucherie était un marché couvert. Ces halles du XVème siècle étaient autrefois un lieu central où la viande était contrôlée et puis vendue, notamment parce qu’il était interdit, au Moyen Âge, de la vendre à domicile. Sous cette superbe charpente ouverte, de délicieux jambons Ganda sèchent désormais. Ils continuent d’être salés et séchés de manière artisanale, dans le respect des traditions ancestrales. C’est le moment de vous faire tout petit, car, à côté de la Grande Boucherie, vous trouverez le plus petit café de Gand: "’t Galgenhuisje". Ce bar minuscule et animé était autrefois la maison du boudin, dans laquelle on pouvait s’y procurer des tripes, qui n’étaient pas vendues dans les halles pour des raisons d’hygiène. L’établissement est très vite bondé, mais rassurez-vous: sa terrasse chauffée en hiver est plutôt spacieuse.
Plus d'informations
Pater­shol, maison la gas­tro­no­mie gan­toise

Pater­shol, maison la gas­tro­no­mie gan­toise

Ce coin de Gand au charme unique est en quelque sorte une ville dans la ville. Oubliez où vous êtes et imprégnez-vous de l’atmosphère médiévale de ce quartier. Retracez de manière ludique l’histoire séculaire de cette superbe partie de la ville. Ressentez la nostalgie des traditions d’autrefois. Admirez les perles architecturales et artistiques. Et déambulez dans les rues pittoresques du Patershol, bordées de petits restaurants, de cafés et de bars populaires. Si Gand a de quoi ravir les amateurs de bonne chère, ce quartier est littéralement la cerise sur le gâteau. Dans les rues du Patershol, les restaurants se succèdent et vous invitent à un tour du monde culinaire: du Japon à l’Indonésie, en passant par la Turquie, l’Italie et l’Espagne, sans oublier la cuisine flamande des grands-mères gantoises. Que vous cherchiez un endroit tendance, romantique, chic ou un peu décalé, soyez sans crainte: vous trouverez ici votre bonheur. À l’ombre du Château des Comtes, vivent et travaillent les gantois. La vie quotidienne des habitants suit son cours en toute simplicité. Leur porte est toujours ouverte. Les enfants jouent dans la rue. Le Patershol est plus qu’une simple attraction touristique: c’est avant tout un quartier résidentiel. Son comité des fêtes veille au respect des traditions, conférant à ces anciennes rues médiévales une valeur historique unique. Déambulez dans les ruelles étroites et imprégnez-vous de l’âme populaire du Patershol.
Plus d'informations
Le Musée de la Ville de Gand (STAM)

Le Musée de la Ville de Gand (STAM)

Avec sa modernité marquée sur fond d’histoire, le STAM est la première étape idéale de votre séjour culturel à Gand. Cette ville est intemporelle, comme en témoigne le moderne Musée de la Ville de Gand, formé par l’abbaye du XIVème, le monastère du XVIIème et la nouvelle construction du XXIème siècle. Le STAM conte l’histoire de Gand du Moyen Âge à nos jours à travers de collections inspirantes et de supports multimédias interactifs. Le passé, le présent et l’avenir de la ville y sont présentés de façon claire et captivante, de la cité médiévale à l’actuelle ville de savoir et de culture. La pièce maîtresse du STAM est la photo aérienne de Gand: 300 m² sur lesquels vous pourrez vous promener. Découvrez Gand en détail et à travers quatre siècles d’histoire grâce à l’application multimédia du musée. "Zichten op Gent" présente une vue de la ville en 1534, des plans de 1614 et 1912 et une photo aérienne actuelle.
Plus d'informations
Abbaye Saint-Pierre

Abbaye Saint-Pierre

Cette abbaye bénédictine fut fondée au VIIème siècle par Saint Amand, qui se trouvait ainsi aux fonts baptismaux de la ville. Aux XIVème et XVème siècles, elle devint un véritable village abbatial avec des fermes, des jardins, des maisons et des terres agricoles. L’abbaye devait sa prospérité aux privilèges qu’elle avait négociés et aux impôts qu’elle pouvait percevoir sur ses terres, qui s’étendaient alors jusqu’au port intérieur de Gand. Jean-François Alison, un "moine virtuel", vous propose une intrigante visite guidée virtuelle de l’abbaye. Au fil de 17 épisodes, il vous entraînera dans une quête mystérieuse et exaltante à la recherche du meurtrier de son jeune ami. Il vous fera pénétrer dans des pièces dont vous n’auriez jamais poussé la porte sans lui: le réfectoire médiéval, l’église majestueuse, le sublime jardin et les greniers sans fin, … Entre ciel et terre, Alison vous mènera de surprise en surprise. Une aventure trépidante, y compris pour les enfants. Jetez déjà un coup d'œil virtuel à l'abbaye Saint-Pierre. Le jardin de l’abbaye est sans aucun doute un des lieux les plus populaires de la ville, surtout parmi les étudiants gantois, qui adorent s’y détendre ou potasser lorsqu’il fait beau. Un endroit à ne surtout pas manquer pendant votre "citytrip"! De plus, le magnifique jardin, son vignoble et ses ruines constituent un véritable écrin de verdure en ville. Par ailleurs, l’abbaye Saint-Pierre accueille chaque année de prestigieuses expositions au rayonnement international. Venez admirer l’authentique réfectoire médiéval. La visite du rez-de-chaussée de l’abbaye est gratuite et comprend les couloirs, la cour intérieure, l’exposition permanente "Entre Ciel & Terre" et le jardin de l’abbaye.
Plus d'informations
Citadelpark

Citadelpark

Le Citadelpark est situé sur une crête entre l’Escaut et la Lys. Ce parc municipal a été aménagé en 1875 à l’endroit où se trouvait auparavant la citadelle hollandaise de Gand, construite entre 1819 et 1831. Cette citadelle, une des plus imposantes et modernes d’Europe à l’époque, servit ensuite de caserne d’infanterie et puis d’artillerie. Elle est restée active jusqu’en 1870. Aujourd’hui, vous pouvez encore profiter de la richesse botanique de ce parc grâce aux écriteaux qui garnissent, depuis 2005, tous les arbres extraordinaires. Les amoureux des bêtes pourront également promener ici les amis animaux, tandis que vos têtes blondes pourront se défouler dans la plaine de jeux réservée aux enfants jusqu’à 10 ans. Lorsque le soleil pointe le bout du nez, cet endroit est pris d’assaut par les pique-niqueurs gantois et les étudiants en quête de détente. Profitez bien!
Plus d'informations
De Krook

De Krook

Ce chef-d’œuvre architectural est un lieu de rencontre unique pour les habitants, les étudiants et les visiteurs. Vous pouvez y rencontrer d’autres personnes, vous cultiver, boire un verre ou découvrir des innovations et technologies comme l’impression 3D et la réalité virtuelle. Outre à tisser des liens entre les gens, il relie le Centre Historique au Quartier des Arts. Plusieurs organismes collaborent sur le site et y proposent des services. Ils ont été baptisés "les résidents du Krook". Outre la bibliothèque communale, De Krook accueille Imec (le Centre de Recherche Flamand en Nanoélectronique et Technologies Numériques) et UGent. Le bâtiment comprend également un espace polyvalent, une salle d’étude et un café-lecture. L’édifice monumental, qui bénéficie d’une intégration artistique de l’artiste Michaël Borremans, a été conçu par le bureau d’architecte gantois Coussée & Goris architecten et leur partenaire TV RCR Aranda Pigem Vilalta Arquitectes. Ce bureau d’architecte espagnol a reçu, cette année, le prix Pritzker, la plus haute récompense internationale dans le domaine de l’architecture.
Plus d'informations
Le Château des Comtes

Le Château des Comtes

Votre weekend à Gand ne serait pas complet sans une visite du mystique Château des Comtes. Ce lieu très touristique est une forteresse dont le passé mouvementé est étroitement lié à l’histoire politique et sociale complexe et souvent tourmentée de la ville. Il s’agit du seul château fort médiéval en Flandre dont le système de défense est encore à peu près intact. Votre visite au Château des Comtes vous donnera un aperçu de la culture chevaleresque du XIIème siècle. Le corps de garde, les remparts, le donjon, la résidence des comtes et les écuries sont accessibles aux visiteurs. Montez le grand escalier en colimaçon qui mène au Musée de la Justice, au dernier étage du Château: vous y trouverez une collection unique d’instruments de torture et d'armes. Le Château des Comtes accueille également de très nombreux événements, activités culturelles et fêtes, notamment pendant les Fêtes de Gand. En outre, de très nombreux Gantois s’y marient. Le Château avait été pris d’assaut par des étudiants rebelles en 1949. Explorez-le et découvrez le récit de la célèbre "Prise du Château des Comtes". Remontez le temps entre les murs de cette imposante forteresse, dont l'histoire remonte à l’occupation romaine, époque où une colonie occupait déjà une dune de sable au bord de la Lys. Au Moyen Âge, après une brève période de pillage par les Vikings, les Comtes de Flandre transformèrent l’ancienne fortification en bois en érigeant un donjon entouré d’un rempart en moellons pourvu de 24 tours. Avec son architecture militaire, l’imposant édifice incarnait alors le pouvoir des comtes dans une ville agitée. Philippe d’Alsace voulait que tout le monde sache qui était le chef. Selon une inscription en latin gravée au-dessus de l’entrée principale, le comte Philippe (1168-1191) construisit ce château en 1180. On imagine aisément le sentiment de richesse et de puissance qu’il devait ressentir dans son château fort quand on grimpe au sommet du donjon, entre les remparts, et que l’on contemple la vibrante ville de Gand. Pendant votre séjour, vous serez fasciné par l’histoire tumultueuse du Château des Comtes. À la fin du XVIIIème siècle, le Château est vendu à des particuliers puis transformé en complexe industriel. En 1807, cette forteresse au cœur de Gand abrite une fabrique de coton et ses dépendances servent de logement rudimentaire à une cinquantaine de familles d’ouvriers. Après le départ de l’entreprise et de ses travailleurs, le Château, dans un état de délabrement total, est bon pour la casse. À ce stade, le Château des Comtes incarne aux yeux des gantois l’abus de pouvoir, l’oppression féodale, des méthodes de torture abominables et le fanatisme de l’Inquisition. Sa restauration offrira à la forteresse un sens nouveau et une renommée mondiale en tant que principale attraction touristique de la ville, notamment grâce à l’Exposition universelle de 1913 à Gand. Envie d’en savoir plus sur l’histoire de la ville? C’est ici que vous devez vous rendre.
Plus d'informations
Le Marché aux Fleurs Kouter

Le Marché aux Fleurs Kouter

S’aventurer sur le Kouter le dimanche matin, c’est flâner sur le Marché aux Fleurs. Sirotez un verre de vin blanc en dégustant quelques huîtres et profitez bien du moment. Et pourquoi pas, asseyez-vous dans un des petits restaurants du quartier pour un bon déjeuner. Un programme testé et approuvé par les gantois! Inutile d’attendre les beaux jours: sur le marché aux fleurs du Kouter, on trouve des fleurs toute l’année. Si vous en avez l’occasion, on vous conseille malgré tout d’y faire un tour au printemps, dans un dimanche matin ensoleillé. Humez l’air tiède du printemps, admirez les couleurs vibrantes et profitez des airs joués, si vous avez de la chance, par une fanfare sur le kiosque central. C’est ce qui s’appelle la belle vie. Sur le coup de onze heures, les bons vivants se réunissent autour du Blauwe Kiosk: dans ce monument, transformé en apéro-bar, on sert aux gastronomes un verre de cava, des huîtres fraîches et autres amuse-bouche. Cet ancien kiosque à journaux hexagonal s’est installé sur le Kouter en 1885, tout comme 38 autres kiosques répartis dans le centre-ville de Gand. Celui-ci, dernier survivant de son espèce, s’est reconverti en bar à ciel ouvert en 1990. Mais le Kouter ne se résume pas à la rêverie, aux fleurs et au vin: il séduira également les amateurs de musique en tout genre. L’Opera Gent du XIXème siècle et la salle de concert De Handelsbeurs vous offrent un aperçu complet de la scène musicale: de la pop au rock en passant par la musique ethnique, le jazz, l’opéra et la musique classique. Parcourir la totalité de la programmation musicale est quasi impossible, mais soyez-en sûr: il règne, sur le Kouter, un amour inconditionnel de la musique. Le Kouter est aussi le point de départ idéal pour un marathon shopping tout au long de la Veldstraat.
Plus d'informations
Gand en bateau

Gand en bateau

Que vous ayez le pied marin ou non, visiter Gand au fil de l’eau offre un charmant aperçu de la ville. Prenez donc le large pendant votre "city break". Différentes balades sont organisées sur les eaux gantoises. Voguez vers le passé, plongez dans la ville de Charles Quint et découvrez ses recoins cachés. Pas mal d'armateurs vous proposent d’agréables voyages sur les eaux gantoises. Les visites classiques ont lieu chaque jour. Pour les balades thématiques en groupe, contactez plutôt l’un d’entre eux à l’avance. Le capitaine commente la visite dans plusieurs langues. Gand possède aussi un bateau-tram, qui fait le tour de la ville en boucle tout au long du weekend. Montez à l’un des arrêts: c'est gratuit avec la CityCard!
Plus d'informations
Gent­brugse Meer­sen

Gent­brugse Meer­sen

Le Gentbrugse Meersen est une réserve naturelle en plein développement. Vous pouvez y faire du sport, jouer, jardiner et pique-niquer. En vous baladant dans les bois, vous longerez des plans d’eau où les oiseaux aquatiques se sentent comme chez eux. Une portion de nature sauvage à une encablure de la ville. Le "sentier pieds nus" est un sentier de 1 km qui n’a pas été aménagé de manière artificielle. Il consiste en une surface naturelle et évolue avec le temps et les saisons. Un plaisir pour les pieds!
Plus d'informations
S.M.A.K. : l’art contem­po­rain à Gand

S.M.A.K. : l’art contem­po­rain à Gand

Les amateurs d’art contemporain ne manqueront pas de visiter le S.M.A.K. pendant leur voyage à Gand. Le Musée municipal d’Art contemporain (ou S.M.A.K.) a été créé en 1999 et fait face au MSK dans un ancien casino. La ville de Gand est unique, et son musée d’art contemporain ne l’est pas moins. Sa collection est considérée comme la plus importante collection d’art contemporain en Flandre, comptant des chefs-d’œuvre nationaux et internationaux. Tous les quatre mois, le musée expose une sélection de ces œuvres qui partagent l’affiche avec des expositions originales et souvent audacieuses. Pour échanger toutes vos impressions, n’hésitez pas à faire une halte au S.M.A.K. café après la visite. Bon à savoir: ne manquez pas la sculpture de Jan Fabre sur le toit. Le corps de l’homme qui mesure les nuages ("De man die de wolken meet") a été modelé à l’image de celui de Fabre lui-même, tandis que son visage est celui de son frère décédé. Sous la conduite inspirée du conservateur et pape de l’art, le renommé Jan Hoet, l’ancien "département d’Art contemporain" du MSK a obtenu son propre musée. La collection permanente compte en son sein des chefs-d’œuvre nationaux et internationaux d’artistes issus des mouvements Cobra, pop art, minimalisme, art conceptuel et arte povera. Des artistes qui font désormais partie du gratin mondial.
Plus d'informations
Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK)

Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK)

La force du Musée des Beaux-Arts (MSK), l’un des plus anciens musées de Belgique, réside dans la diversité de sa collection pour le moins remarquable. Grands maîtres et modernistes n’avaient encore jamais été aussi bien assortis que sur les murs de ce bâtiment iconique. À la fin du XVIIIème siècle, Gand, sous administration française, se vit confisquer de nombreuses collections artistiques. Une partie d’entre elles se trouveraient encore au Louvre, à Paris. Rebelle, Gand n’a cependant pas baissé les bras et s’est progressivement constitué une collection permanente, pour laquelle elle a longtemps cherché l’emplacement idéal. Elle l’a trouvé dans ce bâtiment de l’architecte Van Rysselberghe dans le Citadelpark. Ce véritable temple de l’art offre une sensation incroyable d’espace et une lumière abondante. La collection, qui s’étend de Jeroen Bosch à Magritte en passant par Rubens, n’a jamais été aussi bien exposée qu’aujourd’hui et couvre une incroyable diversité de peintures, illustrations, dessins, croquis et tapisseries murales, du Moyen Âge au XXème siècle. Un auditoire, une bibliothèque, un atelier pour enfants et un café-restaurant font du MSK un complexe multifonctionnel dans l’air du temps, où vous passerez des heures inoubliables, assailli par tant de beauté.
Plus d'informations
Opera Gent

Opera Gent

Théâtre musical, concerts et récitals. Les riches industriels gantois ont encouragé, pendant la première moitié du XIXème siècle, la construction d'un nouvel opéra luxueux. Cet édifice devait illustrer leur richesse tout juste acquise et ils n'ont donc pas lésiné. Dans la splendide salle de spectacle en fer à cheval, il était tout aussi important de voir que d'être vu. L'impressionnant lustre est une attraction en soi, tout comme les trois salons, ensemble longs de 90 mètres.
Plus d'informations
Portus Ganda

Portus Ganda

Ganda, nom originel de Gand, est née au confluent de la Lys et de l'Escaut. Aujourd'hui, on trouve à cet endroit un port de plaisance pour les gens de passage: Portus Ganda. Le Bas-Escaut, jadis comblé afin de libérer de l'espace pour la reine automobile, a retrouvé tout son lustre. Des ponts et des petits parcs, d'agréables terrasses et une piscine art déco magnifiquement restaurée en font l'un des plus jolis (nouveaux) coins de la ville de Gand. Amarrez-vous à Portus Ganda et vous serez à moins d’un kilomètre du centre de la ville. Vous trouverez toutes les infrastructures de votre choix à la magnifique piscine Van Eyck.
Plus d'informations
L’Hôtel de Ville de Gand

L’Hôtel de Ville de Gand

Ce bâtiment déconcertant, attraction touristique fascinante au cœur d’une ville politique, se compose de deux parties bien distinctes. Le côté de la Hoogpoort affiche le style gothique tardif flamboyant du début du XVIème siècle, qui contraste fortement avec le style renaissance de la façade côté Botermarkt. Dans cette aile plus récente (1559-1618), vous trouverez des colonnes trois-quarts et des pilastres doriques, ioniques et corinthiens inspirés des palais de la Renaissance italienne. Les niches de la façade de l’Hôtel de Ville de Gand abritent les Comtes de Flandre, bien qu’ils n’aient été ajoutés qu’au début des années 1900. Derrière cette façade s’égrènent pas moins de 51 salles, dont la Chapelle nuptiale où les gantois échangent leurs vœux. Beaucoup de jeunes mariées ont rêvassé au pied des magnifiques vitraux romantiques ou se sont égarées dans ce dédale de couloirs et de pièces. La visite de l'Hôtel de Ville est également possible en compagnie d’un guide.
Plus d'informations
Halle Muni­ci­pale

Halle Muni­ci­pale

La Halle polyvalente et ouverte est une petite merveille architecturale que les gantois doivent aux architectes Robbrecht & Daem et Marie-José Van Hee. Les éléments les plus frappants sont la structure du toit et l’utilisation du verre, du bois et du béton. La halle pourra accueillir des concerts, des spectacles de danse et des marchés. Sous la halle se cache un grand café: le Belfort Stadscafé & Stadsrestaurant, partiellement souterrain, est maintenant un établissement bouillonnant pouvant accueillir 300 personnes. Entrez-y pour un verre, un plat du jour ou un menu à la carte. Le parc municipal en contrebas, The Green, est délimité par un mur en pierre. Vous pourrez vous y reposer, lire ou flâner. Des escaliers et des rampes relient le parc au niveau supérieur des rues. Des sentiers relient quant à eux la Donkersteeg à la Mageleinstraat et la Cataloniëstraat, invitant au lèche-vitrines et à la promenade. Les Agenouillés, des adolescents nus, contemplent leur reflet dans l’eau de la fontaine. C’est ce que faisait aussi la figure mythologique grecque Narcisse, par amour pour lui-même. Lorsque l’ouvrage a été placé ici en 1937, la population l’a jugé immoral. Aujourd’hui, plus personne n’est choqué par ces jeunes hommes nus. L’artiste Georges Minne a puisé son inspiration dans les statuettes des monuments gothiques. La chanson "Klokke Roeland" (Cloche Roeland) est, en quelque sorte, l’hymne national de Gand. Cette cloche, "La Grande Triomphante", est également appelée Roeland en souvenir de la toute première grande cloche du Beffroi. Elle a été brisée en 1914, puis retirée du Beffroi. Elle pend désormais, restaurée, dans le "siège" spécialement conçu à côté de l’Église Saint-Nicolas. Intéressé par le carillon gantois? Ne manquez pas de visiter le Beffroi. Le peintre belge Michaël Borremans a offert la fresque "De Maagd" (La Vierge) à la ville de Gand. Cette fresque représente une fille aux cheveux noirs, devant un fond assez sombre. La fille ne porte que des vêtements noirs, à l’exception d’un col blanc. Deux rayons lumineux sortent de ses yeux. La peinture se trouve sur le clocher, au-dessus des portes de l’ascenseur, et son peintre a apposé sa signature à l’arrière de l’œuvre, à l’intérieur du clocher.
Plus d'informations
Street art à Gand

Street art à Gand

On dit parfois que la vivacité d’une ville se reconnaît à son art de rue. Gand est une ville culturelle, ouverte d’esprit et dans l’air du temps, une toile pour les graffeurs. Tout le monde est le bienvenu à Gand, et chacun y passe de bons moments. La Werregarenstraatje, une rue piétonne située dans le centre de Gand, est une zone libre pour les graffitis. Officiellement, il n’est pas permis d’y faire des tags, mais cette pratique reste tolérée. Cette zone libre a vu le jour pendant les Fêtes de Gand de 1995 pour un projet graffitis avec un nombre limité d’œuvres sur les murs. La rue a très vite été rebaptisée «la ruele des graffitis». Aujourd’hui, elle est devenue une véritable cacophonie de couleurs. Découvrez la Werregarenstraatje, véritable toile de fond des jeunes artistes de rue. Armés d’une bombe de peinture, les artistes de rue créent dans la ruelle aux Graffitis des œuvres dynamiques au gré de leurs envies. Cette ruelle change donc régulièrement d’aspect. Vous souhaitez sortir des sentiers battus? Pendant votre visite, cette ruelle ne manquera pas de vous épater avec ses murs multicolores dignes des plus beaux clichés Instagram.
Plus d'informations
Pis­cine Van Eyck

Pis­cine Van Eyck

La plus ancienne piscine couverte de Belgique est aussi la plus récente: elle a subi une restauration complète en 2001 et ce magnifique bâtiment art déco est désormais plus beau que jamais. La piscine conserve en outre sa fonction publique originelle d’établissement de bains publics: les habitants des environs petitement logés peuvent toujours s’y baigner. Du bar lounge "Au Bain", situé au premier étage, vous pouvez admirer une magnifique vue sur la piscine ou sur le port.
Plus d'informations
Adoration de l'Agneau Mystique

Adoration de l'Agneau Mystique

«L’Adoration de l’Agneau Mystique est probablement la peinture la plus influente jamais réalisée. C’est aussi l’œuvre la plus souvent dérobée dans l’histoire de l’art!» Noah Charney L’Agneau Mystique (ou "Adoration de l’Agneau Mystique") des frères Van Eyck, achevé en 1432, est un chef-d’œuvre mondialement reconnu et l’une des œuvres les plus influentes au monde. Bref, une étape incontournable de votre séjour à Gand. Au total, les 18 panneaux du retable dépeignent des scènes bibliques avec une certaine magie et incluent les portraits de Joos Vijd, commanditaire des tableaux, et de son épouse, Elisabeth Borluut. Le monumental Agneau Mystique a été peint sur des panneaux de chêne recouverts de fines couches d’un mélange de craie et de colle animale. Les personnages ont été réalisés en couches successives de peinture à l’huile. La combinaison de ce travail minutieux et de peinture translucide confère au retable une dimension supplémentaire. Découvrez-la de vos propres yeux en allant admirer ce chef-d’œuvre. Vous constaterez qu’il semble en émaner une sorte d’éclat intérieur: la lumière divine. Hubert Van Eyck a peint une partie du retable, sans jamais pouvoir le terminer. Son jeune frère Jan, véritable prodige de la peinture, aurait achevé cette œuvre magistrale quelques années après la mort d’Hubert. Le matin du 11 avril 1934, la ville de Gand s’éveille dans la stupeur: deux panneaux de l’Agneau Mystique, "Les Juges intègres" et "Saint Jean Baptiste", ont été dérobés de la Cathédrale Saint-Bavon. Ce méfait téméraire, irrésolu à ce jour, deviendra l’un des vols d’œuvre d’art les plus fascinants du XXème siècle. Plus tard, le panneau "Saint Jean Baptiste" sera restitué de manière anonyme. Celui des "Juges intègres", en revanche, demeure introuvable. Vous pouvez aujourd’hui admirer l’Agneau Mystique dans la Cathédrale Saint-Bavon, bien qu’une reproduction remplace toujours le panneau volé "Les Juges intègres". Que l’on retrouve ou non le panneau manquant, cette histoire aura suscité des récits captivants et de nombreuses théories du complot et hypothèses mystérieuses. Au Musée de la Ville de Gand, le STAM, vous pourrez jouer les détectives et suivre la piste du célèbre panneau disparu. Le fameux chef-d’œuvre des frères Van Eyck à Gand a déjà été restauré à maintes reprises. Depuis 2012, il fait l’objet d’importants travaux de restauration et de conservation. Tout au long de son histoire mouvementée, l’Agneau Mystique a notamment enduré déménagements, variations de température et d’humidité, effroyables attaques à la scie et incendies. Venez observer la restauration intensive de ce chef-d’œuvre divin en direct au MSK. Approchez-vous de la vitre blindée pour admirer le travail des 11 restaurateurs internationaux qui ôtent les couches de vernis et ajouts ultérieurs avant d’apporter des retouches au pinceau. Unique et terriblement fascinant. Envie d’en savoir plus sur l’Agneau Mystique? Une fois par mois, les restaurateurs fournissent des explications sur la restauration de ce chef-d’œuvre. Anecdote captivante: l’Agneau Mystique a été sauvé en 1945 par les célèbres "Monuments Men". À son arrivée, le retable est accueilli comme un roi par la population gantoise en extase, qui lui témoigne son respect en formant une haie d’honneur. L’histoire incroyable des "Monuments Men", ce commando américain de l’art dont la mission consistait à restituer les œuvres d’art volées pendant la guerre, a été adaptée en film. Et les premières scènes de ce film, "The Monuments Men", se déroulent dans la Cathédrale Saint-Bavon, à Gand! Pendant votre visite, découvrez également la version graffiti de l'Agneau Mystique à Gand. À l’occasion de la sortie en salle du film "The Monuments Men", le graffeur Bart Smeets a réalisé une immense fresque sur la façade latérale de la maison de maître à l’angle du Predikherenlei et de la Van Stopenberghestraat, à deux pas de la Cathédrale Saint-Bavon, vu que la maison de production 20th Century Fox cherchait un moyen moderne d’attirer l’attention sur la pellicule. La ville de Gand a accueilli avec beaucoup d’enthousiasme cette initiative contemporaine faisant la publicité permanente de l’Agneau Mystique, qui occupe un rôle de premier plan dans ce film. Pendant votre week-end à Gand, participez à l’une des nombreuses visites guidées de la ville. La province de Flandre orientale et les organisations des guides partagent votre intérêt pour cette œuvre d’art et proposent des promenades à Gand sur le thème de l’Agneau Mystique.
Plus d'informations
L’histoire des Graslei et Korenlei

L’histoire des Graslei et Korenlei

Des bateaux sont amarrés ici depuis le XIème siècle. Comment pourrait-il en être autrement? Tout comme la Lorelei, nymphe mythologique qui attirait les navigateurs par ses chants, la beauté du Graslei est envoûtante. Au pied des superbes façades qui se reflètent dans la Lys, touristes et Gantois viennent chercher un peu de détente, assis sur le quai ou attablés dans une terrasse. Lors de votre séjour à Gand, ne manquez pas de traverser ce pont qui fait la fierté de tous les Gantois. Il se situe à deux pas du Korenmarkt. La traversée du Grasbrug est un plaisir pour les yeux: vous verrez des bateaux à quai, sur lesquels vous pourrez même vous embarquer, en vous imprégnant en toute quiétude de l’histoire de la ville. Les maisons qui bordent la rivière dégagent un charme historique. Dans la Cooremetershuys, vous trouverez aujourd’hui une boutique d'accessoires, mais au Moyen Âge le "korenmeter" y comptait le blé à vendre. Observez attentivement la façade entièrement restaurée de la Maison de la Corporation des Vrije Schippers: ce bâtiment a fait l’objet d’investissements conséquents au fil des siècles, et ça se voit! L’imposante façade et le pignon à gradins de cet ancien entrepôt à grains datent du XIIIème siècle. L’ancien entrepôt, également appelé "‘t spijker", a désormais une toute nouvelle fonction puisqu’il abrite le restaurant gastronomique Belga Queen, qui fait ravir les plus fins palais. Pour un repas en toute simplicité, vous trouverez également des brasseries animées sur les Graslei et Korenlei. À moins que vous ne préfériez manger sur le pouce, assis sur les quais: le summum du romantisme! Laissez-vous tenter par l’une des nombreuses terrasses. Qu’y a-t-il de plus agréable que de prendre l’apéritif au bord de l’eau? Si le soleil brille, vous risquez même d’y passer la journée. Au pied des façades d’un autre temps, profitez des premières chaleurs du printemps et savourez un verre de vin blanc bien frais en refaisant le monde.
Plus d'informations
Ancien béguinage Sainte-Élisabeth

Ancien béguinage Sainte-Élisabeth

En Flandre, comme aux Pays-Bas, les béguinages restent des oasis de calme et de sérénité où la présence discrète des béguines semble encore palpable. Deux des trois béguinages de Gand figurent sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Bien que l’Ancien béguinage Sainte-Élisabeth, dans le Begijnhofdries, ne soit plus encerclé de murs et soit donc intégré dans la ville, il y règne encore une atmosphère unique. Aujourd’hui, l’Ancien béguinage Sainte-Élisabeth est considéré comme un lieu sacré, un havre de "tolérance réligieuse" abritant pas moins de trois églises différentes: une catholique, une orthodoxe et une protestante. Ce béguinage ouvert est devenu, au XIIIème siècle, un véritable village avec une église, la maison de la Grande Demoiselle, une infirmerie, une chapelle, plus de cent maisons de béguines, un pré destiné à blanchir le linge et un verger. Après la Révolution française et avec l’avènement de l’industrialisation, ses habitantes ont déménagé vers le nouveau béguinage de Sint-Amandsberg en 1873. En Flandre comme aux Pays-Bas, les béguinages restent des oasis de calme et de sérénité où la présence discrète des béguines semble encore palpable. Deux des trois béguinages de Gand figurent sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. La nouvelle église orthodoxe de la Sophie Van Akenstraat à Gand est une attraction touristique qui vaut le détour. L’intérieur de l’église est décoré de fresques peintes selon l’authentique technique byzantine. Sur la façade figurent les douze apôtres, représentés en mosaïque dans des niches cintrées. Envie d’admirer d’autres façades colorées? Vous trouverez une autre splendide mosaïque sur la façade du Théâtre royal Néerlandais situé sur la Sint-Baafsplein. Apollon, le dieu romain de la musique et de la joie, y est représenté avec les muses du chant, de la danse et de la musique.
Plus d'informations
Le Beffroi, Patrimoine mondial

Le Beffroi, Patrimoine mondial

Pendant votre escapade magique à Gand, prenez le temps de contempler l’horizon du centre historique. Vous ne pouvez pas le manquer: le Beffroi est la deuxième tour du célèbre "trio", situé entre la Cathédrale Saint-Bavon et l’Église Saint-Nicolas. Un dragon ardent, fier symbole et mascotte de la ville, veille sur le cœur historique de Gand. Le Beffroi symbolise la prospérité et l’indépendance de la ville. La construction de la Halle aux Draps, qui jouxte le Beffroi, s’est achevée en 1907. Le style gothique brabançon de la Halle rend hommage à l’artisanat auquel cette ville doit tant. À l’angle de la Halle aux Draps, vous découvrirez l’ancienne maison du geôlier. Classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, le Beffroi de Gand vaut incontestablement le détour. En 1402, il est devenu le lieu où les privilèges de la ville étaient conservés secrètement dans un coffre entreposé à son intérieur. Le dragon qui domine la tour depuis 1377 surveille la ville et défend le Beffroi. De plus, la tour porte fièrement sa cloche, la "Grande Triomphante": celle-ci, aujourd'hui surnommée "Roeland" par les Gantois, repose aujourd'hui à côté du Beffroi, sur la Emile Braunplein. Jusqu’en 1442, l’Église Saint-Nicolas a servi de première tour de guet. Après, les gardiens ont pris place dans le nouveau Beffroi et ont formé, avec les sonneurs de cloches, le corps des "agents de la ville" et sont restés en service jusqu’à 1869. Leur mission consistait surtout à guetter les incendies, principal danger à l’époque. Escaladez les marches (ou prenez l’ascenseur, à partir du premier étage), écoutez la douce mélodie du carillon et contemplez la ville animée. Le charme de cette vue panoramique ne manquera pas de vous émouvoir. Attention, le Beffroi n’est hélas pas accessible aux visiteurs à mobilité réduite. En 1741, un bâtiment fut érigé entre le Beffroi et la Halle aux Draps: l’entrée de la prison communale. Le relief au-dessus du fronton relate une ancienne légende romaine, celle de Simon, un homme condamné à mourir de faim, mais aurait survécu grâce à sa fille, qui l’allaitait lors de ses visites quotidiennes. En néerlandais, "mammelokker" signifie "celui qui tête le sein". Gand ne serait pas la même sans les enfants, c’est pourquoi le Beffroi est lui aussi prévu pour accueillir les petits dragons. Découvrez les activités pour enfants de 6 à 18 ans. Naturellement, même les personnes plus âgées sont les bienvenues.
Plus d'informations
Pont Saint-Michel et la Gand romantique

Pont Saint-Michel et la Gand romantique

Pause photo: le Pont Saint-Michel fera fondre le cœur de tous les romantiques. Préparez votre smartphone pour une série de selfies spectaculaires. Où que se porte votre regard, le panorama ne vous offre que des vues de cartes postales. Cerise sur le gâteau: dès le coucher du soleil, profitez d’une ambiance féerique au cœur de Gand, tandis que de somptueux éclairages illuminent tous les monuments historiques. Bref, vous comprendrez en traversant le Pont Saint-Michel pourquoi il a conquis le cœur de tous les Gantois et des citoyens du monde. Pendant votre week-end à Gand, vous vivrez sur le Pont Saint-Michel un moment de pleine conscience. Arrêtez-vous un instant, profitez et contemplez ce paysage digne des plus belles cartes postales: les Graslei et Korenlei avec l’Ancien Marché aux Poissons, au loin le Château des Comtes, l’Église Saint-Michel, l’arrière du Pand et, bien sûr, la célèbre rangée de tours, que vous ne pourrez immortaliser sur une même photo qu’à cet endroit précis. Ici se trouvait autrefois un pont tournant plat, qui a été remplacé au début du XXème siècle par ce pont en pierre. Au centre de l’arc trône un majestueux lampadaire, avec la statue en bronze de Saint-Michel. Gardez votre appareil photo à portée de main!
Plus d'informations
Cathédrale Saint-Bavon

Cathédrale Saint-Bavon

Cette superbe attraction touristique a fière allure et ne passera certainement pas inaperçue pendant votre tour. La Cathédrale Saint-Bavon, la plus ancienne église paroissiale de Gand, a été érigée dans le cœur animé de la ville sur le site d’une église du Xème siècle et d’une église romane du XXIIème siècle dédiée à Saint Jean Baptiste (ou Saint Jean). Au Moyen Âge, Gand était une ville prospère et puissante qui pouvait se permettre de bâtir des églises toujours plus grandes et plus coûteuses. C’est ainsi que, au cours des XVème et XVIème siècles, l’église Saint-Jean fut transformée en une imposante construction gothique: la Cathédrale Saint-Bavon. Vous cherchez un weekend un peu différent? Vous avez envie de sortir des sentiers battus? Bienvenue à Gand, ville rebelle. La Cathédrale Saint-Bavon, par exemple, incarne littéralement l’histoire contradictoire de la ville. On peut encore admirer la partie centrale de la crypte, seul vestige de l’église romane. Au XVème siècle, il fut décidé de remplacer l’édifice roman par une construction gothique plus imposante, achevée en 1559. En 1540, l’église devint le siège du chapitre de Saint-Bavon, qui devint également son saint patron. En 1559, elle devint la cathédrale du diocèse de Gand. La Cathédrale possède une riche histoire, et le nombre de trésors artistiques qu’elle recèle a de quoi faire tourner la tête des amoureux de l’art: l’autel baroque en marbre moiré de noir et blanc et de rouge, la chaire rococo en chêne, bois doré et marbre, un chef-d’œuvre de Rubens ("L’entrée de Saint Bavon au cloître"), le triptyque du Calvaire par Juste de Gand, le chandelier/la lampe éternelle gothique, les mausolées d’évêques gantois, … sans oublier, bien sûr, le célèbre Agneau Mystique. Dans les entrailles de la Cathédrale Saint-Bavon, vous pourrez contempler l’éclat divin de L’Adoration de l’Agneau Mystique, chef-d’œuvre des frères Van Eyck. Découvrez toutes les mystérieuses anecdotes qui entourent cette célèbre peinture des Primitifs flamands. Il vous tarde d’aller le voir? Consultez les heures d’ouverture de la chapelle de l’Agneau Mystique dans la Cathédrale Saint-Bavon. Bon à savoir: pour vous permettre d’admirer également les panneaux extérieurs de l’Agneau Mystique dans toute leur splendeur, les volets extérieurs de ce chef-d’œuvre des frères Van Eyck sont rabattus chaque jour entre 12h et 13h. Les tickets permettant d’accéder à cette chapelle sont vendus jusqu’à environ 15 minutes avant l’heure de fermeture. Si vous avez envie de garder plein de souvenirs de votre visite, n’hésitez pas à aller faire un tour dans la boutique souvenir de la Cathédrale: vous y trouverez cartes postales, livres d’art, posters, et bien plus encore. La tour de la Cathédrale Saint-Bavon est uniquement accessible pendant les Fêtes de Gand. Montez au sommet pour une la vue la meilleure sur ce festival populaire et unique au cœur de la ville. Le reste de l’année, vous pourrez profiter d’une vue panoramique sur la ville au sommet du Beffroi, sous les pattes du dragon doré, la mascotte de Gand.
Plus d'informations
Brocante et Fête à Bij Sint-Jacobs

Brocante et Fête à Bij Sint-Jacobs

Voilà une place réservée au folklore. Le week-end, la ville devient le lieu de prédilection des amateurs d’antiquités en tous genres et dès la mi-juillet, elle devient l’épicentre de la Fête avec un grand F. La scène principale des Fêtes de Gand, à deux pas de l’Église Saint-Jacques, met le centre-ville sens dessus dessous. La populaire place Bij Sint-Jacobs, autour de l’Église Saint-Jacques, constitue depuis des décennies l’épicentre des Fêtes de Gand. C’est ici qu’en 1969, sous l’impulsion du chanteur populaire Walter De Buck, ce festival a trouvé un nouveau souffle. Une ancienne tradition gantoise a alors été ressuscitée. Ce qui n’était au départ qu’un petit attroupement d’artistes est devenu, avec le soutien de la ville, un événement couvrant tout le centre de Gand. Ces dix jours ininterrompus de fête, de folklore, de théâtre de rue et de marionnettes et de performances musicales constituent aujourd’hui l’un des plus grands festivals populaires d’Europe. En dehors des Fêtes de Gand, l’ambiance populaire ne quitte jamais totalement la place Bij Sint-Jacobs: en fait, chaque vendredi, samedi et dimanche matin, la place est prise d’assaut par les bibelots, breloques, petites antiquités et vieilleries en tous genres. Ce marché aux puces est une valeur sûre, ancré dans le paysage à tel point que, dans les rues qui entourent l’église romane Saint-Jacques, outre la célèbre galerie d’antiquités St-John, l’on trouve toutes sortes de petites boutiques vendant breloques et curiosités. Bij Sint-Jacobs est le lieu de rendez-vous incontournable des collectionneurs. Au beau milieu de la place trône la robuste Église Saint-Jacques. Sobre et de style roman, elle est la forteresse de Dieu. Ce style imposant datant du XIIème siècle est peut-être la raison qui a valu à cette ancienne église de toujours exister aujourd’hui. Car elle a subi d’importantes destructions et les assauts du mouvement iconoclaste. Elle a été abîmée, meurtrie, et systématiquement réparée, restaurée et agrandie. Ce qui donne lieu à un mélange de styles des plus intéressant, puisque l’Église Saint-Jacques est aujourd’hui un bâtiment roman aux accents gothiques et baroques. Cet élément d’architecture religieuse est tout simplement hors du commun.
Plus d'informations
Voir Voir et faire sur la carte