Fourni par: kavalenkava/Shutterstock.com
Église et musée Saint-Nicolas

Église et musée Saint-Nicolas

Cette imposante église du XIIIe siècle abrite un musée d’art sacré, où sont exposées des pierres tombales du moyen âge, des peintures d’autel raffinées et la plus célèbre peinture présente à Tallinn, l’impressionnante Danse macabre de Bernt Notke, un artiste du XVe siècle. L’acoustique de l’édifice en fait aussi un lieu de choix pour les concerts, et des spectacles d’orgue ou de chorales y sont présentés presque tous les week-ends.
Plus d'informations
Église Saint-Olav et son clocher

Église Saint-Olav et son clocher

Pendant longtemps – de 1549 à 1625, pour être précis – cette église gothique du XIVe siècle était considérée comme le plus haut édifice existant dans le monde. Mais son clocher gigantesque, haut de 159 mètres, conçu comme un repère pour les navires à l’approche, s’avéra être un paratonnerre redoutablement efficace. Au cours de l’histoire de l’église, la foudre frappa le clocher à plusieurs reprises, et la structure brûla trois fois complètement.
Plus d'informations
Le Jardin du roi de Danemark

Le Jardin du roi de Danemark

Sur les pentes de la colline de Toompea, à mi-chemin entre les remparts et la ville basse, s’étend un terrain aux allures de jardin qui se trouve être le lieu de la naissance légendaire du drapeau danois. Une légende bien connue, tant en Estonie qu’au Danemark, prétend que le drapeau danois, le Dannebrog, tire de là son origine. Selon cette histoire, les forces de Valdemar avaient le dessous contre les Estoniens lorsque les cieux s’entrouvrirent subitement et qu’un drapeau rouge portant une croix blanche en descendit en flottant. Prenant cela pour un encouragement divin, les Danois finirent par remporter la victoire. Aujourd’hui, ce jardin demeure un lieu où les Estoniens honorent le rôle joué par le Danemark dans l’histoire de leur pays. À côté des marches qui descendent vers la rue Rüütli, on peut voir un sabre de fer et un bouclier orné de la couronne danoise. Chaque été, le jour de Dannebrog donne lieu à une célébration sur les lieux.
Plus d'informations
Musée estonien de la marine – Tour de la Grosse Margaret

Musée estonien de la marine – Tour de la Grosse Margaret

Deux des structures défensives les plus impressionnantes de Tallinn montent la garde à l’extrémité de la rue Pikk : il s’agit de la Grande Porte côtière (Suur Rannavärav) et de la tour de la Grosse Margaret (Paks Margareeta). Ces constructions servaient non seulement à défendre la ville sur sa face maritime, mais aussi à impressionner les visiteurs arrivant par le port. Ce musée expose l’histoire estonienne du point de vue maritime - un élément essentiel pour le pays - et présente des instruments de pêche du néolithique, d’antiques équipements de plongée, et même la timonerie intégrale d’un chalutier des années 1950. Il occupe quatre étages de la tour Grosse Margaret.
Plus d'informations
Le salon du massepain

Le salon du massepain

Voir près de 200 figurines en massepain et regarder la sucrerie préférée de Tallinn dans ce magasin - musée - café historique. Ici, vous apprendrez tout sur l’histoire d’amour entre Tallinn et le massepain. Vous y trouverez des dizaines de créations de massepain incroyables ainsi que des moules appartenants à Georg Stude, qui a fondé la boutique il y a plus d'un siècle. Les enfants et les adultes peuvent découvrir comment les figures de massepain sont peintes à la main.
Plus d'informations
La tour de la Vierge

La tour de la Vierge

Explorez cette tour du XIVe siècle, dégustez un café, promenez-vous sur les remparts en profitant du splendide panorama. La tour de la Vierge, l'une des plus célèbres tours de défense médiévales de Tallinn, a récemment été rénovée et ouvre ses portes sur un musé et une salle d’exposition. Son célèbre café, un grand succès dans les années 80, a également été restauré. Meghede torne, comme on l'appelait à l'origine, a été construit en 1370-1373 avec le mur qui traverse le jardin du roi danois.
Plus d'informations
Théâtre de Marionnettes NUKU

Théâtre de Marionnettes NUKU

Cet amusant musée high-tech offre au visiteur la possibilité de jeter un coup d’œil derrière la scène du Théâtre de marionnettes d’Estonie en racontant son histoire et en exposant des douzaines de figurines qui ont triomphé dans les spectacles les plus populaires. L’exposition rassemble des marionnettes du monde entier, montre les ateliers dans lesquels les personnages sont créés et a même une « Chambre des horreurs », où les marionnettes les plus effrayantes sont soigneusement enfermées.
Plus d'informations
Musée de la Ville de Tallinn

Musée de la Ville de Tallinn

Installé dans une maison marchande du XIVe siècle, ce musée constitue une excellente introduction à l'histoire de Tallinn. Le musée historique le plus moderne et le mieux présenté de Tallinn expose les aspects principaux du passé et du développement de la ville. Les différentes composantes de la société médiévale sont expliquées grâce à un choix de textes, d’objets, de modèles grandeur nature et d’effets sonores. Dans les étages supérieurs, des présentations de haute qualité sont consacrées au XXe siècle et à ses guerres, à l’occupation soviétique et enfin à l’indépendance.
Plus d'informations
L’Hôtel de Ville

L’Hôtel de Ville

Rien ne symbolise le pouvoir de façon aussi éloquente que l’hôtel de ville gothique dominant la place centrale de la Vieille Ville médiévale. Construit entre 1402 et 1404 comme lieu de réunion pour les bourgmestres, c’est un vrai joyau de la ville. Aujourd’hui, c’est le seul hôtel de ville gothique intact dans toute l’Europe du Nord. Il est utilisé principalement pour des concerts ou lors des visites de chefs d’État, mais il s’ouvre à la visite en juillet et août.
Plus d'informations
Les portes de Viru

Les portes de Viru

Les deux tours pittoresques, couvertes de lierre, qui se dressent au début de la rue Viru – l’une des principales artères piétonnes de la Vieille Ville – sont souvent l’un des premiers aperçus qu’ont les visiteurs de la Tallinn historique. Quiconque passe entre elles peut soudain croire avoir quitté le XXIe siècle pour atterrir en plein XVIIIe. Les tours ne sont en réalité que les avant-portes d’un système beaucoup plus complexe édifié au XIVe siècle. L’ensemble comprenait une grande tour carrée située plus haut dans la rue, près de l’endroit où l’on voit les remparts.
Plus d'informations
Balloon Tallinn

Balloon Tallinn

Balloon Tallinn est un gigantesque ballon gonflé à l’hélium et amarré à la terre ferme, dont la nacelle peut accueillir jusqu’à 30 passagers. Balloon Tallinn vous emportera en douceur dans les airs et vous ramènera en toute sécurité à votre point de départ. Entre temps, vous aurez profité d’une vue extraordinaire sur Tallinn et le Golfe de Finlande, depuis une altitude de 120 mètres. En plus des ascensions, il est possible d’organiser des événements pour des groupes pouvant compter plusieurs centaines de personnes. Les ascensions sont soumises aux conditions météo ; tous les jours de mai à septembre, et les week-ends d’octobre à avril. Avec la Tallinn Card, bénéficiez d’une réduction de 10 %.
Plus d'informations
Hôtel Viru & Musée du KGB

Hôtel Viru & Musée du KGB

Ceux qui s'intéressent à l’histoire secrète de la ville pourront visiter le musée au 23e étage de l’hôtel. A l’époque soviétique, on disait que le KGB avait un dossier sur chacun, et qu’il opérait depuis l’hôtel Viru. Cette rumeur s'est avérée vraie, comme vous le découvrirez lors de cette visite fascinante. Non seulement vous aurez une idée de ce que les agents devaient faire, mais vous obtiendrez également des informations sur l'histoire de l'hôtel, qui était exclusivement réservé aux invités étrangers en visite en URSS.
Plus d'informations
Musée de la Banque d’Estonie

Musée de la Banque d’Estonie

Tout ce qui concerne l'argent et la finance au musée de la banque d'Estonie. Ici, des jeux, des expositions vidéos Ici les jeux, les machines interactives et les expositions vidéo racontent l'histoire complexe de l'argent, visant à susciter l'intérêt de tous les visiteurs, même ceux qui ne connaissent pas grand-chose sur la finance. Les visitors comprendront le rôle de l'argent dans la société, découvriront le système financier ainsi que les mystères de la politique de la banque centrale. Vous allez partir avec une meilleure compréhension du fonctionnement de l'euro et de la façon dont la banque centrale gère ses actifs extérieurs, ses modes de paiement, etc. Le musée dispose d'un magasin et d'un bureau de change - le seul endroit où la couronne estonienne peut encore être convertie en euros.
Plus d'informations
Église Charles

Église Charles

La plus grande des églises construites à Tallinn au XIXe siècle, Saint-Charles, ou église Charles XI, se distingue par ses flèches jumelles, ses proportions gigantesques et son style néo-roman. Elle fut construite entre 1862 et 1882 pour remplacer l’église originale construite en 1670 sur ordre du roi de Suède Charles XI. Comme beaucoup d’édifices en bois à l’extérieur des remparts, la première église Kaarli avait été incendiée pendant la Grande Guerre du Nord, au début du XVIIIe siècle. L’architecte Otto Pius Hippius, de Saint-Pétersbourg, a conçu la présente église de pierre calcaire en employant un type d’arche particulier, qui lui donne un intérieur vaste et ouvert. Avec sa magnifique acoustique et sa capacité (1500 sièges), elle accueille souvent des concerts de chorale. L’église Kaarli contient la première fresque réalisée en Estonie, « Venez à moi », peinte en 1879 par le célèbre artiste Johann Köler. Elle s’enorgueillit également de posséder le plus grand orgue d’église du pays, installé en 1924.
Plus d'informations
Musée de l’Architecture Estonienne

Musée de l’Architecture Estonienne

L’entrepôt de sel Rotermann, un des grands bâtiments de pierre calcaire dans le quartier Rotermann, était l’emplacement idéal pour ce musée consacré aux développements de l’architecture. Son exposition permanente présente le développement de l’architecture estonienne au fil des âges ainsi qu’une maquette du centre-ville, tandis que les expositions temporaires mettent l’accent sur divers mouvements architecturaux. Entrée libre avec la Tallinn Card.
Plus d'informations
Musée des Occupations

Musée des Occupations

Ce musée moderne est le premier dans le pays à être consacré à la période 1940-1991, au cours de laquelle l’Estonie a été occupée brièvement par les Allemands et plus longuement par l’Union soviétique. Des présentations audiovisuelles, des photographies et des enregistrements sonores illustrent les événements de cette époque, la répression et la résistance populaire, tout en montrant comment les gens ordinaires se débrouillaient au jour le jour avec les réalités de cette période difficile. Les observateurs remarqueront que l’intérieur du musée n’a pratiquement pas de murs. Entrée libre avec la Tallinn Card.
Plus d'informations
Musée du Front populaire

Musée du Front populaire

Ce musée sur la place de la liberté est consacré à une organisation politique à l'origine de l'indépendance de l'Estonie en 1991. Établi pour le 25ème anniversaire du Front populaire, il conserve et expose des éléments importants nécessaires à la compréhension du déroulement de la libération de l'Estonie soviétique. L’exposition se compose de manuscrits, photographies, archives cinématographiques et sonores qui rendent compte de l’ambiance de cette époque révolutionnaire, distante de nous d’un quart de siècle.
Plus d'informations
Église Saint-Jean

Église Saint-Jean

L’église néo-gothique d’un jaune éclatant qui domine la place de la Liberté (Vabaduse väljak) est un survivant parmi les églises de la ville. Malgré deux tentatives pour l’abattre au cours du siècle dernier, elle a tenu bon et semble vouloir tenir encore longtemps. L’idée de sa construction est venue au milieu du XIXe siècle, quand la population d’Estoniens dans la ville est devenue trop importante pour qu’ils puissent se contenter de l’église du Saint-Esprit. Une nouvelle église, dédiée à saint Jean l’évangéliste sur la suggestion du pasteur, fut fondée. La construction dura de 1862 à 1867 et fut menée sous la supervision de son architecte, Christoph August Gabler, originaire de Tallinn. Construire en ce lieu ne fut pas chose aisée. Cette zone à l’extérieur des remparts était située sur l’emplacement des anciennes douves de la ville, aussi le terrain était-il trop mou pour supporter les fondations. Le problème fut résolu en enfonçant des douzaines d’épais troncs de chêne dans le sol pour fournir un support supplémentaire. Dans les années 1930, une nouvelle série de bâtiments de style art déco et fonctionnaliste firent leur apparition autour de la place, plaçant l’église en contraste choquant avec son entourage. Toutefois, les responsables de la ville ne purent pas mettre à exécution leur plan de détruire l’église et de réaménager la place, à cause de la guerre et de l’occupation de l’Estonie qui lui succéda. Des architectes d’avant-garde eurent une idée similaire dans les années 1950, mais là encore la tentative fut heureusement mise en échec. Offices le mardi à midi et le dimanche à 10 heures.
Plus d'informations
Synagogue de Tallinn

Synagogue de Tallinn

Fondée en 2007, la synagogue de Tallinn est le lieu de culte le plus moderne de la ville. Elle a été longtemps attendue. Durant la deuxième guerre mondiale, la communauté juive qui existait à Tallinn fut entièrement éliminée et sa synagogue détruite. Dans les années qui suivirent la guerre, quelques Juifs d’origine estonienne revinrent à Tallinn, ainsi que d’autres, beaucoup plus nombreux, d’origine russe, parce que le régime soviétique avait banni toute observance du judaïsme au grand jour. Ce n’est qu’après le rétablissement de l’indépendance de l’Estonie qu’une véritable communauté juive put se rétablir à Tallinn. Tout démarra avec un centre culturel, puis avec une école confessionnelle. En 2000, après la nomination de Rabbi Shmuel Kot comme grand rabbin d’Estonie, un centre de prière fut aménagé dans un immeuble voisin. Avec l’inauguration de la synagogue, la communauté juive a trouvé un nouveau centre. En plus des services religieux et de la célébration des fêtes juives dans la salle de 200 places, elle contrôle la préparation et la distribution de nourriture casher et abrite également un mikvé et un musée juif. Kabbalat Shabbat en été à 8 heures et en hiver à 18 heures. Shabbat le matin à 10 heures.
Plus d'informations
Centre de Découverte de l’Énergie

Centre de Découverte de l’Énergie

Le centre de découverte de l’Énergie expose plus de cent-trente installations interactives. La coupole du planétarium, d’un diamètre de 10 mètres, propose une initiation au monde des étoiles et aux découvertes des astronomes estoniens. Le centre se concentre principalement sur les sciences naturelles, techniques et physiques. La coupole du planétarium, d’un diamètre de 10 mètres, propose une initiation au monde des étoiles et aux découvertes des astronomes estoniens. L’île de la foudre, où sont concentrées toutes les présentations ayant trait à l’électricité, constitue un ensemble particulièrement passionnant. L’exposition sonore permet de voir et de ressentir les sons. Le centre de découverte propose aux familles plus de 3 000 m2 d’exposition. On y trouve sept expositions permanentes, consacrées à l’énergie, à la physique classique, au son, à l’optique et à d’autres sujets.
Plus d'informations
Prison de la forteresse maritime de Patarei

Prison de la forteresse maritime de Patarei

L'imposant complexe marin est à la fois un monument architectural et un lieu pour voir les réalités sinistres de la vie de la prison soviétique. La forteresse de Patarei (Batterie) a été construite par l'empereur russe Nicholas I en 1840. Elle a encore sa belle façade en calcaire. Avec des changements dans la technologie militaire, cependant, la forteresse a rapidement perdu sa valeur en tant que structure de défense et a plutôt été utilisé comme une caserne par les soldats de diverses unités de l'armée. C'est en 1919 que la fonction de Patarei a radicalement changé : elle a été transformée en prison - ses murs de 2 mètres d'épaisseur a influencé ce choix. Les puissances étrangères qui ont occupé l'Estonie au XXème siècle ont continué à utiliser Patarei à cette fin, et aujourd'hui les visiteurs peuvent voir beaucoup de son intérieur soviétique original en se promenant dans ses couloirs humides.
Plus d'informations
Parc de Kalamaja

Parc de Kalamaja

Cet ancien lieu de sépulture est maintenant un parc avec de grands arbres, des sentiers, des aires de jeux pour enfants et un clocher historique. Les premières mentions écrites du cimetière de Kalamaja remontent à 1561, lorsque 2000 soldats suédois furent enterrés en ce lieu. En 1780, la tour-poterne fut construite pour le cimetière et est encore visible aujourd’hui. Au XVIIIe siècle, le cimetière de Kalamaja fut utilisé par les paroisses du Saint-Esprit et de Saint-Michel, l’église suédoise. Le cimetière fut fermé au début de 1960 et transformé en parc en 1964. Depuis 1993, la zone est un espace naturel protégé.
Plus d'informations
Telliskivi Loomelinnak (Centre créatif de Telliskivi)

Telliskivi Loomelinnak (Centre créatif de Telliskivi)

Situé à proximité de la Vieille Ville, le centre est devenu un nouveau complexe très accueillant pour les artistes. Situé dans une zone d'usine restaurée, non loin de la vieille ville, c'est le plus grand centre d'entreprise économique créative d'Estonie, regroupant une gamme variée d'activités et d'entreprises. Par exemple, il y a un restaurant de 160 places, une garderie, une imprimerie, un magasin de meubles, un théâtre et un magasin de livres anciens. Les soirées de danse se déroulent le mardi soir, et on y retrouve un marché aux puces tous les samedis. Restaurants et bars présents dans le Centre créatif de Telliskivi : F-hoone Foody Allen Frenchy Kivi Paber Käärid Lendav Taldrik Reval Café Pudel Baar Boutiques du Centre créatif de Telliskivi : Homeart KEEP Les Petites Minu Väike Maailm Moegurmaan Mööbeldaja Raamaturing
Plus d'informations
Parc de Kadriorg

Parc de Kadriorg

Ce vaste parc entourant le palais de Kadriorg est sans conteste le meilleur endroit de la ville pour flâner, nourrir les pigeons ou réfléchir à la vie. Il fut conçu en 1718 comme partie intégrante du domaine du palais mais a toujours été ouvert au public. Au printemps et en été, les visiteurs peuvent admirer les plates-bandes fleuries dans les jardins rigoureusement dessinés, mais la plus grande partie du parc conserve son allure de paysage naturel, avec des prairies et des bosquets traversés de sentiers. L’un des lieux les plus populaires du parc est le bassin aux cygnes, de forme symétrique. Plusieurs dépendances du palais sont alignées le long de la promenade qui relie le bassin aux cygnes au palais. L’atelier de restauration du Musée des Beaux-arts d’Estonie est logé dans le pavillon des hôtes du palais et le pavillon du parc, attenant. En face des grilles du château se situent une petite maison de gardes, la cuisine et la cave à glace. La cuisine abrite aujourd’hui le musée Mikkel, dépositaire d’une importante collection d’art étranger. En suivant la principale rue traversant le parc, Weizenbergi, on dépasse le palais présidentiel pour arriver à Kumu, le bâtiment ultramoderne du Musée des Beaux-arts d’Estonie, à la fois galerie nationale et centre d’art contemporain.
Plus d'informations
Voir Visites sur la carte