CHÂTEAU DE SANTA BARBARA

CHÂTEAU DE SANTA BARBARA

Perché au sommet du mont Benacantil, à 166 mètres d'altitude, se trouve l’une des plus grandes forteresses médiévales d’Espagne, depuis laquelle on a la meilleure vue de la baie d’Alicante. Il s’agit d’une forteresse d’origine arabe, bien que peu de vestiges sont conservés de cette période. Presque tous les faits historiques s’étant déroulés dans la ville ont été directement reliés avec le château et sa position défensive ce qui en fait la construction la plus importante de la ville. De plus, il a servi en tant que prison jusqu’à une date assez récente, puisqu’il était une prison durant la guerre civile espagnole. Le Château de Santa Bárbara doit son nom, selon la tradition populaire, à sa reconquête sur les arabes le 4 décembre 1247, jour de la Sainte Bárbara, par l’infant de l’époque et futur roi Alphonse X le Sage. Il y a actuellement trois enceintes à différentes hauteurs et issues de trois périodes différentes. D’une part, l’enceinte la plus haute, appelée El Macho du château, où se trouvent les vestiges les plus anciens de la forteresse puisque ce fut la première installation humaine à l'époque médiévale. En deuxième lieu, l’agrandissement du XVIe siècle, lorsque sont érigées les principales dépendances du château comme celle de la caserne de la troupe ou le corps de garde, construction commandée par le roi Philippe II. Une troisième enceinte, datant des XVIII et XIX e siècles, fut agrandie en raison des nouveaux besoins des arts de la guerre. Son importance est telle qu’à la moitié du XXe siècle, le château fut déclaré Monument Historique-Artistique et Bien d’Intérêt Culturel. De plus, nous y trouvons l’une des images les plus caractéristiques de la ville, connue comme Le visage du Maure, correspondant au profil rocheux du versant de la montagne visible depuis la Plage du Postiguet. Actuellement, le château est le lieu touristique monumental le plus visité de la ville, grâce à la multitude de célébrations institutionnelles et culturelles qui y sont programmées et aussi à l’attrait des merveilleuses vues panoramiques depuis n’importe lequel de ses recoins.
Île de Tabarca

Île de Tabarca

L’île de Tabarca, située à 11 milles nautiques de la ville d’Alicante est le nec plus ultra des plages d’Alicante. Il s’agit de la seule île habitée de la Région de Valencia. Son centre urbain est entouré de murailles qui font que l’ensemble ait été déclaré Bien d’Intérêt Culturel. L’excellente qualité de ses eaux et la biodiversité de sa faune et de sa flore ont fait qu’elle ait été déclarée Réserve Marine de la Méditerranée. L’île de Tabarca a une longueur de 1 800 m. et une largeur maximum de 400 m. Ses côtes hébergèrent dans le passé une base de pirates barbaresques et au XVIIIe siècle le roi Charles III fit construire sur Tabarca un village où il a établi plusieurs familles génoises qui avaient été sauvées du port tunisien de Tabarka. En plus de sa plage et de ses criques d’eau limpide, le visiteur peut profiter d’une gastronomie unique grâce à son célèbre Caldero à base de riz et de poisson et visiter également le musée de l’île.
ESPLANADE D’ESPAGNE

ESPLANADE D’ESPAGNE

Aussi bien le visiteur que ses habitants en profitent en toutes saisons vu le doux climat de la ville. Durant toute l’année ont lieu des ateliers, des activités d’animation, du théâtre pour enfants, des marionnettes, etc. destinés principalement aux enfants et aux familles. ESPLANADE D’ESPAGNE, C’est l’un des symboles de la ville. Elle s’étend parallèlement à l’un des quais du port, flanquée des deux côtés par des rangées de palmiers. Le sol est décoré de 6.600.000 carrelets de marbre tricolore formant une mosaïque ondulée. Les autres parcs et jardins méritant une visite sont: Parc de l'Ereta: situé sur le versant du Mont Benacantil au pied du Château de Santa Barbara, face à la plage du Postiguet, d’où l’on profite d’une vue imprenable sur la ville, et nous permet de suivre un circuit intéressant à travers ce parc de son sommet jusqu’à la vieille ville. Parc la Palmeraie: C’est l’un des parcs les plus attirants de la ville. Il se compose d’une palmeraie, d’étangs, de lacs et de rivières artificielles. On y trouve des installations sportives et une piste de bi-cross ainsi qu’un petit kiosque proposant un programme régulier d’animation. Parc de Canalejas: Il s’agit d’un autre espace traditionnel de la ville d’Alicante. Ce parc présente une végétation spectaculaire parmi laquelle se distinguent plusieurs ficus centenaires de quelque 20 mètres de haut. Place Gabriel Miro: Cette place rend hommage à l’écrivain du même nom, originaire d’Alicante. Située à quelques mètres de l’Esplanade et de la promenade maritime, on y trouve une fontaine et des arbres feuillus centenaires qui créent une ambiance calme et agréable.
MACA (MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN D'ALICANTE)

MACA (MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN D'ALICANTE)

C'est le plus ancien édifice civil encore sur pied de la ville. De style baroque, il date de 1685 et se situe près de la Basilique Santa María. Il s'agissait à l'origine d'un grenier à grains. Il a par la suite également fait office d'école de commerce avant de devenir un musée. Ses salles abritent une grande collection d'art du XXe siècle se composant essentiellement d'oeuvres données par Eusebio Sempere. Il renferme, entre autres, des oeuvres de Chillida, Picasso, Dalí et Miró.
MARCHÉ CENTRAL

MARCHÉ CENTRAL

Cette construction compte divers éléments d'inspiration moderniste. Bâti sous les ordres de J. Vidal Ramos entre 1911 et 1912 à l'emplacement de la muraille qui entourait Alicante, du XVIIIe siècle, ce marché présente un plan rectangulaire et basilical, avec une annexe circulaire à l'angle sud-ouest. Il est surmonté d'une coupole semi-circulaire (connue sous le nom de "la Rotonda") et compte deux étages, l'un deux se trouvant en demi sous-sol étant donné le dénivelé des rues attenantes. La façade principale, comportant divers éléments décoratifs, se compose d'un grand perron flanqué de deux corps latéraux en saillie.
Le Quartier de la Vieille Ville

Le Quartier de la Vieille Ville

De retour dans le quartier de la vieille ville, nous vous recommandons un itinéraire comprenant une visite à la Concatedral de San Nicolás, datant du XVIIème siècle, bien que les cloîtres soient du XVème (dans le style Renaissance de l’école herreriana), l’hôtel de ville, un bâtiment baroque de XVIIIème siècle et la basilique de Santa María, une structure gothique établie sur la mosquée de l’ancienne ville, elle date du XIVème et du XVIème siècle et a été parachevée au XVIIIème siècle par des finitions de style baroque et rococo.
Turibus

Turibus

Pour ceux cherchant à avoir une idée générale d’Alicante ou pour ceux disposant de moins de temps, Alicante offre un service spécial - le TuriBus-, un bus traversant la ville avec 9 arrêts intéressants pour les vacanciers. Au cours du trajet, des explications sont données en espagnol, anglais et français sur les sites et les monuments. Le TuriBus circule toutes les heures de 10h à 19h, avec un arrêt entre 15h et 17h, tous les jours sauf le lundi. Un billet coûte 10 € pour un adulte et 5 € pour un enfant ou un retraité et vous pouvez l’utiliser autant de fois que vous le souhaitez dans la même journée.
Le Musée des Feux d’Artifice

Le Musée des Feux d’Artifice

Ce musée (Museo de Fogueres) est consacré à la très populaire « fiesta » à Alicante et expose les « ninots », des statues en bois ayant été « "sauvées » chaque année, c’est-à-dire n’ayant pas été brûlées. Une salle vidéo présente le meilleur de cette « fiesta », des photographies, des costumes, etc. Ce musée est à conseiller tout particulièrement aux familles avec des enfants !
Voir Alicante sur la carte