//TODO: Add beta poup
Help us improve our new site!
Provided by: Kadi-Liis Koppel
Section dans Tallinn
Visites
Tallinn est une ville très compacte dont on peut explorer la majeure partie à pied, sans avoir besoin de prendre un taxi ou un bus. La plupart des choses à voir, mais aussi des événements culturels, des restaurants, des magasins et des hauts lieux de la vie nocturne, sont commodément situés dans le centre-ville. Quel que soit votre programme, quelle que soit la Tallinn qu’il vous faut – médiévale et romantique ou moderne et dans le vent –, les portes vous sont ouvertes. Faites votre choix et allez de l’avant ! La Tallinn Card vous donne droit à l’entrée gratuite dans 40 musées et autres attractions intéressantes, un circuit de visite gratuit au choix, la gratuité dans les transports en commun et toute une gamme de distractions.

Église et musée Saint-Nicolas

Cette imposante église du XIIIe siècle abrite un musée d’art sacré, où sont exposées des pierres tombales du moyen âge, des peintures d’autel raffinées et la plus célèbre peinture présente à Tallinn, l’impressionnante Danse macabre de Bernt Notke, un artiste du XVe siècle. L’acoustique de l’édifice en fait aussi un lieu de choix pour les concerts, et des spectacles d’orgue ou de chorales y sont présentés presque tous les week-ends. Entrée libre avec la Tallinn Card.
Read more

My Tallinn - Old Town

High quality short video introducing Tallinn as a tourist destination for families. Sights from the medieval Tallinn City Wall to Town Hall Square and hidden gems in the oldest part of the city.

Église Saint-Olav et son clocher

Pendant longtemps – de 1549 à 1625, pour être précis – cette église gothique du XIVe siècle était considérée comme le plus haut édifice existant dans le monde. Mais son clocher gigantesque, haut de 159 mètres, conçu comme un repère pour les navires à l’approche, s’avéra être un paratonnerre redoutablement efficace. Au cours de l’histoire de l’église, la foudre frappa le clocher à plusieurs reprises, et la structure brûla trois fois complètement. Entrée libre avec la Tallinn Card.
Read more

My Tallinn - Kalamaja

High quality short video introducing Tallinn as a tourist destination for families. Discovering the lovely bohemian seaside area on Balloon Tallinn, the icebreaker Suur Tõll and schooner Kajsamoor, exploring histroy and science in Seaplane Harbour Museum.

Le Jardin du roi de Danemark

Sur les pentes de la colline de Toompea, à mi-chemin entre les remparts et la ville basse, s’étend un terrain aux allures de jardin qui se trouve être le lieu de la naissance légendaire du drapeau danois. Ce lieu de repos est nommé le Jardin du roi de Danemark car on suppose que c’est là que le roi Valdemar II et ses troupes ont campé avant de conquérir Toompea en 1219. Une légende bien connue, tant en Estonie qu’au Danemark, prétend que le drapeau danois, le Dannebrog, tire de là son origine. Selon cette histoire, les forces de Valdemar avaient le dessous contre les Estoniens lorsque les cieux s’entrouvrirent subitement et qu’un drapeau rouge portant une croix blanche en descendit en flottant. Prenant cela pour un encouragement divin, les Danois finirent par remporter la victoire. Aujourd’hui, ce jardin demeure un lieu où les Estoniens honorent le rôle joué par le Danemark dans l’histoire de leur pays. À côté des marches qui descendent vers la rue Rüütli, on peut voir un sabre de fer et un bouclier orné de la couronne danoise. Chaque été, le jour de Dannebrog donne lieu à une célébration sur les lieux.
Read more

Musée estonien de la marine – Tour de la Grosse Margaret

Deux des structures défensives les plus impressionnantes de Tallinn montent la garde à l’extrémité de la rue Pikk : il s’agit de la Grande Porte côtière (Suur Rannavärav) et de la tour de la Grosse Margaret (Paks Margareeta). Ces constructions servaient non seulement à défendre la ville sur sa face maritime, mais aussi à impressionner les visiteurs arrivant par le port. Ce musée expose l’histoire estonienne du point de vue maritime - un élément essentiel pour le pays - et présente des instruments de pêche du néolithique, d’antiques équipements de plongée, et même la timonerie intégrale d’un chalutier des années 1950. Il occupe quatre étages de la tour Grosse Margaret, mais ne manquez pas d’emprunter l’escalier menant jusqu’au toit, qui vous permettra de découvrir une vue digne d’une carte postale sur le port et la Vieille Ville. La Grande Porte côtière et les portes de Viru sont les seules rescapées parmi les six portes qui contrôlaient l’entrée dans la ville au moyen âge. La porte de la rue Pikk date du XIVe siècle, mais ce n’est qu’au cours d’une reconstruction au XVIe siècle qu’on lui ajouta la tour d’artillerie Paks Margareeta. Construite entre 1511 et 1530, cette tour ronde imposante mesure 25 mètres de diamètre, environ 20 mètres de haut, et ses murs vont jusqu’à 5 mètres d’épaisseur. L’origine du nom Grosse Margaret demeure un mystère. Certains soutiennent que c’était le nom d’un de ses plus gros canons, tandis que d’autres font allusion à une cuisinière, nommée Margaret, qui aurait exercé là ses talents. Quoi qu’il en soit, la tour a rempli différentes fonctions au cours de son histoire. Elle a été utilisée comme magasin à poudre et comme arsenal, ainsi que comme prison. Entrée libre avec la Tallinn Card.
Read more

Maison de la Fraternité des Têtes-Noires

Un simple coup d’œil à cette magnifique bâtisse Renaissance et à sa porte décorée de vert, de rouge et d’or suffit à faire comprendre pourquoi elle figure si fréquemment sur les présentoirs de cartes postales. Historiquement, c’était le siège de la Fraternité des Têtes-Noires, une guilde médiévale qui rassemblait les jeunes marchands célibataires et les étrangers. Le saint patron de la guilde était le Maure saint Maurice, dont la tête figure de profil sur le blason de la Fraternité. Cette guilde, fondée vers 1399, fut active seulement en Estonie et en Lettonie, sans jamais essaimer dans le reste de l’Europe. Un bâtiment résidentiel du XIVe siècle existait probablement à cet emplacement lorsqu’il fut acheté par les Têtes-Noires au début du xvie siècle. Ils y aménagèrent immédiatement une nouvelle salle surmontée d’un plafond sans arches, mais les véritables transformations commencèrent en 1597 avec l’addition de la façade dans le style de la Renaissance hollandaise, avec sa profusion d’ornements sculptés. La porte spectaculaire date de 1640. À l’intérieur, on peut voir une salle voûtée à deux nefs datant du XVe siècle. Le bâtiment est fréquemment utilisé pour des concerts et des réceptions. Fermé à la visite pendant les concerts et autres événements.
Read more

Le salon du massepain Kalev

Dans cette boutique historique qui se double d’un musée, vous apprendrez tout sur l’histoire d’amour entre Tallinn et la pâte d'amande et vous pourrez admirer quelques-unes des créations les plus virtuoses. Près de deux cents pièces sont exposées, ainsi que des moules appartenant à Georg Stude vieux d’un siècle. Petits et grands peuvent voir les artisans peindre les figurines dede pâte d'amande à la main, ou s’y essayer eux-mêmes dans le cadre d’un atelier. Les titulaires de la Tallinn Card se verront remettre un petit cadeau.
Read more

La tour de la Vierge

L’histoire de cette tour est intimement liée à celle des remparts de la ville et de leur extension. La tour fut érigée une première fois en 1370-1373, au moment de la construction du rempart dans le jardin du Roi de Danemark. La tour de la Vierge – Meghede torne – est mentionnée pour la première fois en 1373. En 1461-1462, tout le complexe de la tour fut rehaussé, doté d’un nouveau parapet et de meurtrières d’un nouveau type. La base de l’embrasure fut équipée d’un support adapté aux armes à feu plus lourdes, comme l’arquebuse. La tour fut aussi dotée d'un toit. La tour fut endommagée durant la guerre de Livonie (1558-1583), ce qui signifia la fin de ses fonctions militaires et de défense. Le nouvel âge des bastions rendait de toute façon obsolètes les tours médiévales. La tour fut utilisée comme habitation de 1842 à 1960. Un des plus célèbres architectes d’Estonie, Karl Burman, y demeura quelques années après la deuxième guerre mondiale. Une reconstruction méthodique fut entreprise à partir de 1968. Le café Neitsitorn ouvrit au public dans la nuit du nouvel An 1980/1981, et il devint rapidement très populaire, avant de fermer au début des années 1990. En juin 2013, la tour restaurée ouvre ses portes à un musée, une salle d’exposition et, comme par le passé, un café. Entrée libre avec la Tallinn Card.
Read more

Musée des Marionnettes NUKU

Depuis son ouverture en 1952, le NUKU a captivé les publics de tous âges avec ses histoires imaginatives et ses personnages hauts en couleurs. Cet amusant musée high-tech offre au visiteur la possibilité de jeter un coup d’œil derrière la scène du Théâtre de marionnettes d’Estonie en racontant son histoire et en exposant des douzaines de figurines qui ont triomphé dans les spectacles les plus populaires. L’exposition rassemble des marionnettes du monde entier, montre les ateliers dans lesquels les personnages sont créés et a même une « Chambre des horreurs », où les marionnettes les plus effrayantes sont soigneusement enfermées. Au « bureau de e-poste » du musée, vous pourrez même transformer votre photo en marionnette et vous l’envoyer par courriel ou, pour une somme modique, la faire reproduire sur une épinglette souvenir ou un porte-clés à emporter avec vous. Entrée libre avec la Tallinn Card.
Read more
Voir Tallinn sur la carte

Try our NEW site!

Our NEW website is now available, give it a try!

Let's Go There!

Our NEW website is now available, give it a try!